Histoire de solidarité

Danielle Mérian, plus connue sous le nom de « Mamie Danielle », cette dame à qui des millions de Français ont voulu dire merci après les terribles attentats du 13 Novembre à Paris, est également à l’origine d’une belle histoire de solidarité à l’EHPAD Péan. Un récit de rencontre, d’échange et d’engagement.

Danielle Merian venait régulièrement rendre visite à sa maman Simone Savarit, résidente centenaire à l’EHPAD Péan depuis 2011. À l’occasion d’une rencontre, elle nous a fait part de son engagement pour le combat des femmes excisées et mariées de force en Afrique, au travers de l’association qu’elle préside :« SOS Africaines en Danger ! »

L’EHPAD Péan a soutenu son action en proposant un contrat d’avenir d’une durée d’un an à l’une de ses protégées, afin qu’elle acquière formation et expérience dans les métiers du Grand Âge.

Mais l’histoire ne s’arrête pas là. Danielle Merian nous a, par la suite, conviés à participer à l’une de leurs réunions mensuelles qui se déroulaient dans les locaux de « Parcours d’Exil », situés près de la Place de la République à Paris XIème. Lorsque nous sommes entrés dans cette salle exiguë d’environ 20 m² où s’entassaient une trentaine de femmes, accompagnées pour certaines par leurs enfants de tout âge, il nous est très vite apparu que les lieux n’étaient pas du tout adaptés aux besoins. Au-delà du manque de place, de la gravité et de la dureté du sujet abordé devant les enfants qui étaient sagement assis par terre, cette réunion se tenait alors que le Docteur Pierre Dutertre assurait ses consultations de l’autre côté d’une paroi peu épaisse et les débats étaient régulièrement entrecoupés de « Chuttt », « Ne faisons pas trop de bruit »…

À l’issue de cette réunion, nous les avons tout naturellement invitées à se réunir un samedi par mois à la Villa Rubens, Accueil de Jour installé dans le jardin de la maison de retraite et fermé le week-end.

Avec Linda Rock, animatrice à Péan, nous avons informé nos résidents de cette offre et nous leur avons demandé s’ils voulaient bien participer au projet. C’est spontanément qu’un groupe de personnes âgées a proposé d’accueillir les enfants durant ces réunions, de leur servir un goûter et de les occuper avec des jeux de société ou d’autres divertissements.

C’est ainsi que depuis janvier 2016, chaque mois, une quarantaine de femmes et une dizaine d’enfants franchissent les portes de l’EHPAD à 14h30, pour se réunir dans un lieu tranquille et agréable autour d’un café. Elles peuvent ainsi parler librement de leur cause, en dehors de la présence des enfants, et accueillir dans des conditions optimales les professionnels ou les intervenants divers qui les soutiennent. Souvent, des contacts se nouent et des liens se tissent avec les personnes âgées et certaines familles, au moment de l’arrivée ou du départ.

Ces rendez-vous nous ont permis de recevoir certaines personnalités telles que la comédienne et réalisatrice Mireille Darc, le comédien et metteur en scène Frédéric Segard, ou encore Marie Annick Bourdin, Commissaire aux Affaires Internationales et Européennes au Haut Conseil à l’Égalité entre les Femmes et les Hommes, entre autres.

Depuis le 4 juin dernier, un Atelier Théâtre animé par Frédéric Segard a vu le jour et permet à ces femmes de s’exprimer sur ce sujet difficile, afin de pouvoir sensibiliser tout un chacun à l’abolition de ces pratiques et coutumes barbares, d’un autre temps.

D’autres projets sont à venir, notamment des cours d’informatique destinés aux résidents et aux adhérentes de « SOS Africaines en Danger », qui débuteront en octobre prochain.

Grâce à la motivation de chacune des personnes concernées et à l’implication de nos personnes âgées, nous sommes bien certains que la suite réserve à tous de nombreux moments d’échanges fructueux et de richesses partagées.

One thought

  1. Ces femmes sont d’un courage inimaginable !
    Quelle chance d’avoir eu ce contact, d’avoir côtoyer ce courage.
    Une vraie leçon de vie.
    Nous sommes heureux que l’ACPPA Péan participe ainsi les aider.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *